Akamai Diversity
Home > Web Security > Le commerce de détail exposé aux bots : pour le meilleur ET pour le pire !

Le commerce de détail exposé aux bots : pour le meilleur ET pour le pire !

Aujourd'hui, les bots peuvent représenter 40 à 60% du trafic sur le site Web d'un e-commerçant. Si ce dernier connaît probablement la part qu'ils représentent dans sa navigation, il ignore bien souvent ce que ces trackers nouvelle génération font sur son site. Et pourtant...

Les meilleurs ennemis des e-commerçants

Généralement, on associe les bots aux attaques DDoS ou ciblant les couches applicatives, mais ces derniers ne représentent finalement qu'une petite partie de ceux qui se baladent sur un site de e-commerce. En réalité, ils peuvent être à l'origine de multiples actions. Ainsi, les moteurs de recherche en utilisent, afin d'explorer les sites Web et de récolter des informations sur leur contenu, puis de définir l'ordre d'affichage des résultats.

 Les e-commerçants eux-mêmes peuvent créer des bots pour évaluer l'efficacité de leur référencement. De même, les partenaires vendant le produit ou le service d'un détaillant en ligne via d'autres canaux auront également besoin de l'aide des bots, afin de toujours avoir les prix et le contenu les plus récents.

 Toutefois, trop nombreux, ils peuvent nuire à l'expérience des utilisateurs, notamment en ralentissant la navigation ou en la perturbant, quand ils ne sont pas expressément commandités pour cela ! Il est donc essentiel de les surveiller, afin d'éviter tout impact négatif sur les performances du site, sa visibilité dans les résultats de recherche, l'expérience des utilisateurs, voire sur le paysage concurrentiel de tout un secteur.

 Gérer plutôt que bloquer

Pour ceux que cela tenterait, le blocage des bots néfastes apparaît comme une solution temporaire et clairement inefficace sur le long terme. En effet, ils finissent toujours par revenir, généralement plus intelligents et plus rapides. La solution idéale serait de permettre au e-commerçant de gérer le trafic des bots sur son site. En fonction du type de tracker rencontré, il pourrait alors en optimiser les effets positifs, tout en réduisant les aspects néfastes.

 De plus, certaines périodes nécessitent d'intervenir régulièrement sur la gestion des bots. C'est le cas des fêtes de fin d'année, qui génèrent une grande partie du volume des ventes dans le secteur du e-commerce. Mieux vaut alors ralentir leur activité, afin de permettre aux internautes de consulter et d'acheter en ligne avec une fluidité optimale. Une action qui peut également s'avérer utile lorsqu'un bot explore un site de façon trop agressive.

 En gérant les interactions autorisées entre ces bots et le site, il est alors possible de réduire leur impact, sans signaler à l'opérateur qu'ils ont été repérés. Il peut s'agir de les ralentir, afin qu'ils collectent des informations plus anciennes ou moins importantes que celles qu'ils étaient venus chercher ou de les pousser vers une page au contenu volontairement inexact.

 Pour accompagner les e-commerçants dans cette gestion stratégique, Akamai propose une solution unique : Bot Manager. Elle leur permet d'identifier, de classer et de gérer les bots (bons ou mauvais), afin d'atteindre les objectifs de leurs sites Web. De plus, en identifiant les requêtes générées par les bots, cette technologie repère le trafic des vrais utilisateurs, ce qui permet d'améliorer la collecte de données et l'analyse marketing pour de meilleures décisions au sein de l'entreprise.

 Retrouvez plus d'informations sur la solution Bot Manager d'Akamai sur : https://www.akamai.com/fr/fr/solutions/products/cloud-security/bot-manager.jsp

 

Laisser un commentaire