Akamai Diversity
Home > Web Performance > Diffusion de contenu sur Internet dans un contexte d'évolution permanente : les 4 points clés d'un bon CDN pour aujourd'hui et pour demain

Diffusion de contenu sur Internet dans un contexte d'évolution permanente : les 4 points clés d'un bon CDN pour aujourd'hui et pour demain

Ces dix dernières années, Internet a fortement évolué et les prochaines années devraient s'accompagner d'une évolution encore plus rapide, tant au niveau des terminaux permettant d'y accéder que des logiciels, technologies et protocoles. Si ces changements sont synonymes d'opportunités, les entreprises doivent prendre en compte de nombreuses mutations contextuelles et technologiques. Ainsi, l'explosion des terminaux et des réseaux (13,4 milliards de terminaux connectés dans le monde aujourd'hui, un nombre qui devrait tripler d'ici 2020[1]), pousse à prendre en charge un ensemble d'interactions de plus en plus variées et l'évolution perpétuelle des protocoles et formats complexifie la diffusion d'expériences optimales à des utilisateurs de plus en plus exigeants.



[1] http://www.juniperresearch.com/press/press-releases/iot-connected-devices-to-triple-to-38-bn-by-2020 


De leur côté, les contenus se font de plus riches et plus sophistiqués (le poids des pages Web a doublé[1] en 3 ans). Enfin, les sites Web sont la cible de nombreuses attaques et certains analystes pensent que, d'ici 2019, la cybercriminalité coûtera, globalement, 2 100 milliards de dollars aux entreprises[2]

Dans ce contexte de plus en plus complexe, il n'a jamais été aussi difficile de garantir des interactions sécurisées et de qualité partout et à chaque utilisateur. Il est donc absolument essentiel pour les entreprises de choisir le bon fournisseur de réseau de diffusion de contenu (CDN) à même de répondre à 4 exigences incontournables :

1. Une architecture distribuée : A l'heure où les utilisateurs, les terminaux et les réseaux sont de plus en plus dispersés et les contenus de plus en plus dynamiques, une plate-forme distribuée, qui garantit performance, capacité de montée en charge et fiabilité au CDN, permet une :

  • Amélioration des performances de mise en cache. Une architecture de CDN distribuée est essentielle pour s'approcher aussi près que possible du plus grand nombre d'utilisateurs finaux. Il est primordial de pouvoir s'appuyer sur une plate-forme distribuée et d'avoir la capacité de relier les utilisateurs aux serveurs les plus proches de manière précise pour obtenir des niveaux de performance élevés.
  • Amélioration des performances de contenu dynamique. Une plate-forme largement distribuée joue un rôle essentiel dans l'accélération du contenu dynamique. Les CDN peuvent accélérer les communications de serveur à serveur en améliorant notamment les routes et protocole de transport : optimisation des paramètres TCP, multiplexage des connexions ou encore élimination des inefficacités.
  • Amélioration des performances cellulaires mobiles. Tandis que les utilisateurs accèdent de plus en plus à Internet via des connexions mobiles (environ 50% de l'accès Web sur le réseau Akamai se fait via des terminaux mobiles et 30 % de l'accès mobile sur des réseaux cellulaires), les fournisseurs de CDN vont devoir étendre leurs périphéries de plate-forme. En se rapprochant des utilisateurs mobiles, les serveurs CDN des réseaux centraux mobiles offrent des téléchargements encore plus rapides que ceux situés au niveau de passerelles mobiles.

2. Un ensemble de services logiciels de pointe : Les services logiciels qui s'exécutent sur la plate-forme CDN distribuée sont aussi importants que cette dernière. Avec la diversité et la sophistication grandissantes des interactions en ligne, les entreprises ont besoin de CDN présentant des capacités innovantes et leur permettant de s'appuyer sur des technologies Web avancées afin de proposer, des expériences Internet optimales.

  • Expériences Web et mobiles. En trois ans, la taille des pages Web a doublé en raison d'une augmentation constante du poids des images, des éléments JavaScript et CSS, et des polices personnalisées[3]. Par ailleurs, les terminaux sont de plus en plus variés : en 2015, on comptait plus de 24 000 terminaux mobiles différents, contre environ 4 000 en 2012[4]. Pour garantir une expérience rapide et conviviale aux utilisateurs, il est nécessaire de pouvoir s'appuyer sur un CDN doté d'un large éventail de services intelligents travaillant de concert pour optimiser chaque expérience utilisateur.
  • Capacités de mise en cache avancées. Si la mise en cache est une fonctionnalité de base pour un CDN, avec des mécanismes de mise en cache avancés, il peut prendre en charge tout le contenu depuis la périphérie, et ainsi permettre une nette amélioration des performances des sites Web.
  • Accélération de site dynamique. Le contenu ne pouvant être mis en cache requiert une technologie d'accélération de site dynamique qui fonctionne principalement en réduisant le nombre d'allers-retours nécessaires à l'affichage d'une page Web. L'optimisation des routes utilise les données d'encombrement et de latence du réseau en temps réel, pouréliminer les inefficacités.
  • Optimisation frontale. Pour garantir des expériences optimisées à chaque utilisateur et à tout moment, un bon CDN,  utilise une caractérisation des terminaux à jour et des capacités d'optimisation en fonction de la situation, parmi lesquelles l'optimisation frontale et un large éventail de techniques axées sur le last mile.
  • Gestion des images. Aujourd'hui, la gestion des images, qui constituent la majeure partie du trafic Web (65 % du poids des pages Web[5]), devient un vrai casse-tête. Pour optimiser l'expérience web, chaque image d'un site requiert des dizaines d'images dérivées avec des résolutions, des rapports d'affichage, des qualités de compression,... Les CDN avancés peuvent gérer cette tâche et permettre ainsi aux fournisseurs de se consacrer entièrement à la création de l'image originale, puis d'utiliser une plate-forme cloud pour convertir automatiquement, stocker et diffuser intelligemment des images optimisées.
  • Accélération des API et des applications mobiles. Ces dernières années, le trafic API a explosé sur Internet avec l'utilisation des applications mobiles et les flux de données B2B/M2M. Les CDN avancés peuvent accroître les performances des API notamment en authentifiant les requêtes à la périphérie, en les évaluant ou en les hiérarchisant lors des pics de trafic et en permettant la rétrocompatibilité dans le cadre du déploiement de nouvelles versions d'API.
  • Accélération prédictive. À l'avenir, les techniques prédictives axées sur les données seront utilisées pour aller encore plus loin et améliorer les performances pour le contenu ne pouvant être mis en cache. Avec l'accélération prédictive, le CDN fait ces choix de pré-chargement à la volée, en s'appuyant sur l'analyse de requêtes similaires pour prendre des décisions pertinentes concernant les pages à pré-charger à la périphérie ou même directement sur le terminal lui-même, à l'aide des nouvelles capacités Server Push du protocole HTTP/2.
  • Expériences multimédias de qualité. D'ici 2019, la vidéo devrait représenter 80 % de l'ensemble du trafic client sur Internet[6]. Un bon fournisseur de CDN peut aider les entreprises à s'adapter à la croissance et aux exigences de l'audience en proposant des services axés sur la qualité. Pour ce faire, il utilisera des flux préservant la qualité de la phase pré-diffusion à la phase post-diffusion, des protocoles de diffusion offrant une qualité à grande échelle et des capacités de pré-positionnement garantissant une qualité optimale, même quand le réseau n'est pas en mesure de le faire.
  • Flux orientés qualité dans le cloud. Akamai estime qu'environ 70 % des problèmes de qualité de streaming sur son réseau proviennent de difficultés de « pré-diffusion » survenant pendant le transcodage, la mise en package ou le stockage des vidéos. Avec l'automatisation et l'intégration étroite de ces tâches gourmandes en ressources et sujettes aux erreurs, ainsi que la prise en charge d'exigences professionnelles supplémentaires comme la gestion numérique des droits (GND), le sous-titrage et l'intégration de publicités, les CDN peuvent veiller à ce que la chaîne de diffusion démarre avec la meilleure qualité de vidéo possible. Pour se simplifier la tâche et réduite les délais de mise sur le marché, les éditeurs n'ont qu'à produire une vidéo de source unique.
  • Protocoles de streaming efficaces. La grande majorité de la diffusion vidéo se fait via le protocole HTTP basé sur TCP, avec une technologie de débit adaptatif, mais les limites de son utilisation pour la diffusion vidéo en temps réel se profilent. Les CDN intégrant un protocole UDP résilient dans leur plate-forme de serveur et leur solution client peuvent aider les éditeurs à offrir des flux de qualité HD+ à des audiences comparables à celles de la télévision dans le monde entier.  
  • Contenu pré-positionné. Télécharger à l'avance du contenu vidéo sur le terminal permet d'offrir une expérience de visionnage bien meilleure que celle prise en charge par la bande passante disponible. Le fait de combiner des capacités de pré-positionnement avec des fonctions d'analyse prédictive personnalisées en facilite l'exécution et permet aux entreprises, en déterminant le contenu le plus utile et le plus susceptible d'intéresser chaque spectateur, d'améliorer la diffusion. 

3. Des capacités de sécurité sophistiquées : au vu de l'évolution des menaces internet, la sécurisation des sites Web, qui couvre à la fois la protection du contenu, la sécurité physique, la sécurité opérationnelle, la conformité et même les politiques d'utilisation acceptables, constitue une priorité pour les CDN. Les couches de défense d'un CDN dans le cloud présentent des capacités uniques pour assurer une protection contre les menaces à l'échelle d'Internet aujourd'hui et demain.

  • Mécanismes de protection contre les attaques DDoS à l'échelle d'Internet. Ces dernières années, la taille des attaques DDoS a augmenté de manière exponentielle et elles sont de plus en plus sophistiquées. Un CDN distribué s'appuie sur une visibilité et une portée à l'échelle d'Internet pour fournir une protection permanente contre les plus grandes attaques DDoS, sans affecter les performances pour les utilisateurs. Les attaques de la couche réseau sont immédiatement rejetées à la périphérie du CDN, tandis que les attaques de la couche applicative sont contrées via le filtrage par signature, le blocage géographique, les listes blanches/noires d'adresses IP et les contrôles de débit adaptatifs.
  • WAF performant avec ensemble de règles haute précision : Un CDN se doit de fournir une couche supplémentaire de protection critique : un service WAF (Web Application Firewall) basé dans le cloud, conçu pour réduire le risque de vol de données et protéger le site contre des attaques comme les injections SQL, le cross-site scripting et les attaques par injection de commandes. En s'appuyant sur les centaines de milliers de serveurs potentiels d'une plate-forme distribuée, un CDN peut offrir une protection WAF évolutive en ligne, sera en mesure de gérer les situations de pic de trafic les plus difficiles et de proposer une expérience riche et réactive à l'utilisateur final.
  • Cloud Security Intelligence. Une plate-forme Cloud Security Intelligence peut fournir des capacités d'évaluation de la réputation client en temps réel permettant d'identifier les adresses IP incorrectes et de leur attribuer un score de risque pour éviter que des utilisateurs légitimes ne soient signalés comme malveillants. En se basant sur ces scores, les organisations peuvent décider de la manière dont elles souhaitent traiter la requête, pour une détection plus efficace des menaces et des décisions de sécurité plus pertinentes.
  • Gestion des bots. Aujourd'hui, les bots représentent jusqu'à 40 à 60 % du trafic. Ils effectuent parfois des tâches professionnelles importantes ou, dans d'autres cas, volent des données sur des sites Web, recherchent des failles ou commettent des actes frauduleux ou répréhensibles. Pour les gérer efficacement et être à même de les classer précisément (bons ou mauvais) en temps réel, les organisations doivent s'appuyer sur des capacités d'intelligence significatives. Les CDN possédant de telles capacités peuvent recouper les listes de bots connus avec l'analyse des comportements de bots pour détecter et classer les bots inconnus. Les clients peuvent ainsi appliquer différentes politiques à différents types de bots, selon leurs stratégies professionnelles.

4. La prise en charge d'activités agiles : comme en témoigne la popularité croissante de la diffusion en continu, les entreprises doivent aujourd'hui faire preuve d'une agilité accrue pour rester compétitives dans un univers innovant où tout change rapidement. Qu'il s'agisse de ventes flash ou d'offres quotidiennes, les sites mettent à jour leurs fonctionnalités et leurs contenus de plus en plus souvent et leur infrastructure doit suivre le rythme imposé par ces adaptations. Le CDN doit donc être agile et améliorer l'infrastructure d'origine dans le cloud tout en offrant la flexibilité nécessaire pour proposer des solutions optimales, adaptées à un large éventail de cas d'utilisation métier. L'organisation n'a alors plus aucune limite en matière d'innovation. 

  • Contrôle rapide et flexible. Pour être agile, une entreprise a besoin d'une plate-forme CDN agile, autrement dit d'une plate-forme qui offre un contrôle en libre-service sur ses capacités sophistiquées. Cette flexibilité est garantie par une combinaison de fonctionnalités : fonctions Cache Control avancées, capacités de purge rapide, règles de gestion de contenu flexibles, déploiement de configuration rapide, prise en charge efficace des tests et déploiements Canary ,...
  • API complètes et création de rapports. 
Pour aider les clients à mieux comprendre et à optimiser leur présence en ligne, les CDN d'aujourd'hui et de demain doivent fournir un accès à leurs flux de données enrichis en temps réel, via leurs propres outils personnalisables et interfaces visuelles, ainsi que via des API permettant une intégration facile dans l'infrastructure d'analyse et de création de rapports de l'organisation. Les fournisseurs de CDN peuvent en outre proposer des plug-ins prêts à l'emploi vers des solutions de gestion des performances tierces.
  • Expertise dédiée et services managés. 
En s'associant au bon partenaire de CDN, les organisations peuvent continuer àse concentrer sur leur cœur de métier et s'appuyer sur l'expertise du CDN pour optimiser leurs applications Web et leurs événements en ligne.


[1]http://httparchive.org/trends.php?s=All&minlabel=Nov+15+2012&maxlabel=Nov+15+2015#bytesHtml&reqHtml 


[2] http://www.securitymagazine.com/articles/86352-cybercrime-will-cost-businesses-2-trillion-by-2019 


[3]http://httparchive.org/trends.php?s=All&minlabel=Nov+15+2012&maxlabel=Nov+15+2015#bytesHtml&reqHtml 


[4]https://opensignal.com/reports/fragmentation.php 


[5] http://httparchive.org/trends.php?s=All&minlabel=Nov+15+2015&maxlabel=Jan+1+2016#bytesTotal&reqTotal 


[6] http://www.cisco.com/c/en/us/solutions/collateral/service-provider/ip-ngn-ip-next-generation-network/white_paper_c11-481360.html 


 

Laisser un commentaire